Archives du blog

Le 1er roman de Rémy Ryan Richards: Le Journal Intime de Meridan Jane

Le Journal Intime De Meridan JaneNous vous invitons à lire le tout premier livre de Rémy Ryan Richards, intitulé : « Le Journal Intime De Meridan Jane ». Ce roman relate la vie de Meridan Jane Mersen qui – victime de nombreux coups bas à cause de sa chevelure rousse – perd tout du jour au lendemain. D’un univers aisé, elle arrive alors en plein Harlem, livrée à elle-même.

L’ouvrage exploite des thèmes comme la discrimination, le racisme, l’indifférence, la dualité. Par de nombreux paradoxes, l’entourage familial via les yeux d’une jeune femme…, qui sortit de l’adolescence, finit par grandir trop vite dans un milieu hostile : la jungle.

L’histoire débute par un style dramatique en évoluant progressivement vers le policier, ce qui ne dérange en rien la lecture. Les personnages comme Meridan Jane sont attachants, faisant preuve d’une humilité exceptionnelle face aux coups durs que la vie lui réserve. Nous donnons une mention spéciale au personnage de Larinda, qui de par son fort caractère, apporte un ton léger à l’ensemble de l’histoire.

Le point fort de ce récit qui le rend si unique, est incontestablement les nombreux clins d’oeils à la culture populaire que l’auteur a parsemé tout le long, ce qui fait questionner le lecteur sur le style d’écriture ainsi que sur l’histoire en elle-même. On y décèle même quelques anachronismes.

En conclusion : Rémy Ryan Richards révèle un premier roman réussi alternant les registres tout en ayant un regard moralisateur sur la société et offre par la même occasion, un excellent récit estival.

Publicités

Thierry Rollet obtient un article de presse dans le Journal du Centre

L’auteur prolifique et agent littéraire Thierry Rollet a obtenu un article dans le Journal du Centre (Nièvre, France) concernant son livre intitulé « Deux monstres sacrés : Boris Karloff et Bela Lugosi », et sa traduction en anglais « Two sacred monsters. Boris Karloff and Bela Lugosi », tous les deux publiés aux Éditions Dédicaces.

article JDC du 12 06 2016

Le tournage des premiers films d’épouvante coïncide avec la création du cinéma proprement dit. Divers acteurs ayant connu des débuts sur les planches se verront alors proposer des rôles de personnages emblématiques de la littérature fantastique gothique. Ce fut le cas de Boris Karloff et de Bela Lugosi, mondialement reconnus pour leurs interprétations du monstre de Frankenstein et du comte Dracula. Deux monstres sacrés au double sens du terme, donc, qui surent en même temps imposer le genre « épouvante » et illustrer par leur jeu subtil les personnages de terreur tels que leurs auteurs les avaient imaginés.

Deux destinées parfois unies sur l’écran, quoique très divergentes dans la vie comme dans la carrière… Deux personnalités ayant servi à merveille un style difficile par leur aptitude à s’adapter à des exigences que leurs rôles respectifs rendaient souvent tyranniques… Deux carrières exemplaires sur bien des points, dont l’histoire se lit comme un roman d’aventures et qui donnent son sens véritable à l’expression « pionniers du cinéma »…

Tels sont les éléments qui constituent ce livre.

  • Disponible chez Amazon et autres boutiques en ligne.
%d blogueurs aiment cette page :