Archives du blog

Apprendre l’anglais efficacement grâce à Compelling Conversations

cover-japanese-250wÉcrit par Jacob Fletcher : Apprendre l’anglais n’est pas une tâche facile. Cette vieille langue dispose d’une grammaire et d’une syntaxe assez difficiles – elle propose, en bref, un style de structure de phrase qui est complètement étrangère aux personnes dont la langue maternelle n’est pas d’origine européenne. En outre, bien qu’apprendre les éléments de base de l’anglais – ou, en effet, de n’importe quelle langue – peut être accompli avec un certain niveau de facilité, le fait d’apprendre cette langue à un niveau intermédiaire est une question tout à fait différente.

Heureusement, pour les personnes qui se trouvent dans cette position, il y a un livre qui peut les aider: Compelling Conversations – Japan: Questions and Quotations for High-Intermediate Japanese English Language Learners, qui a été écrit par Eric Roth, Brent Warner, et Shiggy Ichinomiya (lire leurs biographies). Ce livre, qui est en anglais, a été publié par Chimayo Press, une société d’édition basée à Los Angeles, Californie.

Ce livre est un manuel destiné aux étudiants de l’ALS (anglais comme langue étrangère) — plus particulièrement, ceux dont (comme il est indiqué dans le titre) le niveau d’apprentissage se trouve à un niveau plus élevé. Ces élèves comprennent déjà les éléments fondamentaux de la langue anglaise, mais ils désirent approfondir leur compréhension afin qu’ils puissent communiquer plus efficacement avec leurs amis et voisins anglophones.

Ce livre met l’accent sur deux aspects intermédiaires : ceux de la fluidité et la réalisation des conversations. 163 pages de long, il est rempli d’informations utiles et d’exercices basés sur l’expression orale. En outre, toutes ces données sont complétées par des informations culturelles contextuelles qui aideront les étudiants japonais à mettre leurs connaissances en perspective lors des discussions avec leurs compatriotes anglophones.

Les exercices verbales sont complétés par des sections qui encouragent les élèves à discuter de photos, parler de leurs expériences de vie, élargir leurs vocabulaires, et améliorer leur prononciation. En outre, chaque chapitre propose des directives basées sur le Web : en suivant celles-ci, les étudiants trouvent des vidéos et des articles en ligne, et puis ils évaluent toutes ces informations. De plus, ce livre offre également, lors de ses exercices, près de 200 citations et proverbes ; ceux-ci proviennent d’auteurs célèbres, qui eux-mêmes proviennent de plusieurs pays variés.

Le public ciblé par ce livre sont les étudiants japonais qui étudient l’anglais dans le contexte de l’école secondaire, ou au niveau universitaire ou collégial. Le livre est également destiné aux apprenants adultes de l’anglais qui étudient durant leur temps libre, ou dans le cadre des programmes parascolaires. En conséquence, il éclaire sur les concepts nécessaires à l’apprentissage sans les simplifier à outrance ou les rendre trop compliqués pour la compréhension générale.

Les exercices d’expression verbale sont attrayant et intéressant, et ils vont sûrement garder l’attention des élèves (et des interlocuteurs) qui travaillent fort pour approfondir leur compréhension de l’anglais, une langue que plusieurs appelleraient la lingua franca la plus importante au monde. Ainsi, en utilisant ce livre, les élèves d’ALS japonais peuvent améliorer leur communication non seulement avec les anglophones, mais aussi avec les autres peuples de la Terre.

Un avantage du livre, c’est que les chapitres sont organisés logiquement. Ils commencent avec des sujets plus simples qui se développent à partir de ce que les élèves ont déjà appris. À mesure qu’ils progressent, les sujets deviennent plus complexes, et ils impliquent les leçons que les élèves ont maîtrisé dans les chapitres précédents. Il y a des chapitres sur la discussion des films, sur la photographie, et sur l’exploration des environnements urbains, parmi d’autres sujets. En plus, dans l’annexe, les étudiants peuvent trouver de ressources supplémentaires, y compris les évaluations pour eux-mêmes de même que pour leurs pairs, ainsi qu’un index des citations qui sont mis en vedette tout au long du livre.

Roth, Warner et Ichinomiya expliquent leur méthode de façon claire et concise. Il arrive souvent que les livres instructifs sur les langues soient difficiles à comprendre, particulièrement ceux qui parlent de la langue anglaise, une langue tout-à-fait compliquée (et assez étrangère, lorsqu’on la compare par exemple aux langues asiatiques et africaines). Néanmoins, les auteurs ont écrit ce livre d’une telle façon que les étudiants du niveau intermédiaire peuvent l’utiliser et continuer leurs leçons sans problème.

De plus, le livre se connecte avec ses étudiants japonais ainsi que leurs compatriotes anglophones en comparant la société occidentale et la société japonaise. Il le fait en faisant référence aux leçons culturelles et aux proverbes bien connus. Ces comparaisons fournissent un point de vue dont les deux parties peuvent bénéficier, et qu’ils peuvent utiliser pour élargir davantage leurs discussions et leur compréhension mutuelle. En ce faisant, tous les participants seront en mesure de mieux se comprendre mutuellement – non seulement parce qu’ils peuvent comprendre mieux la langue, mais aussi parce qu’ils peuvent comprendre les façons dont les langues diffèrent. Ces différences, cependant, ne masquent pas la réalité – la réalité que les gens sont beaucoup plus semblables qu’on ne le pense.

Ce livre entre dans la série qui a commencé avec Compelling Conversations: Questions and Quotations on Timeless Topics, écrit par Roth et Toni Aberson. Publié en 2006, ce livre a été suivi de plusieurs autres livres dans cette même série. Depuis lors, elle a grandi pour développer un public de personnes provenant de plus de cinquante pays.

Entre les trois auteurs, ils ont une quarantaine d’années d’expérience cumulée en tant que professionnels, dont dix-sept années se sont passées à l’intérieur du Japon. Eric Roth, un conférencier bien connu de l’Université de Californie du Sud, a également co-écrit quatre autres livres de la série Compelling Conversations. Ses co-auteurs, Shiggy Ichinomiya et Brent Warner, ont chacun enseigné l’anglais aux étudiants japonais pendant au moins une décennie. Ichinomiya a travaillé avec GoSpeakGo.com, un site Web axé sur l’apprentissage des langues. Pendant ce temps, Warner – qui est également connu comme l’auteur de How to Pass the TOEFLibt Test – est aussi conférencier à l’USC.

Dans l’ensemble, Compelling Conversations – Japan est un excellent livre pour ceux qui veulent approfondir leur compréhension de la langue anglaise. Il a été écrit dans un style qui rend l’apprentissage clair et compréhensible. Les leçons sont disposées de manière que les étudiants ne devront pas lutter indûment lorsqu’ils progressent dans leurs études. Le livre inclut des informations sur les sociétés occidentales, ce qui rendra plus facile la tâche de communiquer avec des personnes des cultures occidentales.

En fin de compte, Compelling Conversations – Japan aidera les étudiants japonais de l’anglais – ainsi que les anglophones (et allophones) avec lesquels ils communiquent et interagissent – à se rendre compte que, malgré toutes les différences interculturelles, les humains partagent les mêmes valeurs, peu importe d’où ils viennent. Les gens partout dans le monde croient en l’importance de l’amitié, du travail, de la patience et de la détermination – et, il va sans dire, dans l’importance de construire des relations avec les gens et partager dans leur sagesse. Ainsi, Compelling Conversations – Japan n’est pas simplement un livre pour aider les étudiants d’anglais. Au contraire, il constitue aussi un moyen qu’ils peuvent utiliser pour créer des liens plus étroits avec des gens partout à travers le monde.

Chercher et partager des activités d’allocution transformera votre leçon

CACfrontcover200_pixels_wide_copyComment pouvons-nous créer plus d’opportunités d’apprentissage pour les étudiants dans les cours d’anglais ? Pourquoi ne pas demander aux élèves de sélectionner des articles, des graphiques et des vidéos qu’ils souhaitent partager avec leurs camarades sur des thèmes particuliers ?

« Rechercher et Partager » est la méthode que l’on peut utiliser dans cette activité de devoirs communicatifs. Il est très important de souligner comment les professeurs d’anglais peuvent revitaliser leurs classes et élargir le temps de parole des élèves à ces activités de devoirs. Il s’agit d’une manière simple et efficace de transformer la classe d’Anglais-Français et d’enseigner, du même coup, la pensée critique. Nous montrerons ici comment les professeurs d’anglais peuvent étendre l’activité dans une période de classe entière. Cette technique est assez souvent utilisée dans les classes avancées de langue avec des étudiants de troisième cycle, pour créer des conversations en classe, authentiques et satisfaisantes.

La pratique améliore les compétences de la conversation

Les leçons d’Anglais-Français peuvent également diriger les étudiants anglophones vers de nouveaux groupes, et les amener à se dépasser dans des activités communicatives. Les élèves peuvent présenter leur « recherche » à nouveau, mais cette fois, ils doivent inclure toutes les informations qui leur ont été demandées dans le premier tour. Donc, le deuxième récit fournit plus de détails. Il est aussi généralement plus complexe. Encore une fois, cependant, chaque étudiant pose une question à chaque présentateur. Cette pratique constante pousse les élèves timides à poser des questions, et donne à tous les élèves l’opportunité de répondre aux questions en anglais. Avec de la pratique, l’étudiant fait invariablement des progrès. Les étudiants anglophones améliorent à la fois leur pratique et leurs compétences en narration avec cette activité communicative.

Dans un cours de 50 minutes, nous avons habituellement seulement le temps pour deux tours. Au contraire, dans une classe de 80 minutes, nous avons généralement du temps pour trois tours et une discussion en classe. En tant que professeur d’anglais, vous pourrez entourer les étudiants dans différents groupes, leur poser des questions et prendre des notes sur les « bonnes erreurs ». Entre les tours, vous pourrez alors résumer quelques « bonnes erreurs », comme, par exemple, les fautes de conjugaison ou l’oubli d’avoir cité une source. Parfois, cependant, il faut mettre de côté les « bonnes erreurs » et les réviser quelques tours plus tard. Pour les devoirs, les élèves affichent les liens vers leurs vidéos ou des articles sélectionnés sur un site Web, afin que les autres élèves puissent facilement accéder aux matériaux recommandés.

Couple in bar having date, eating and drinking with ambient window lights

Pouvez-vous prendre la cession « Rechercher et Partager » plus tard ? Oui certainement. Parfois, les élèves seront invités à développer une présentation PPT et à préparer une présentation en classe pour le cours suivant. Avec autant de sujets, plus vous en savez sur un sujet, plus intéressant le sujet deviendra. Peut-être est-ce la raison pourquoi les étudiants choisissent régulièrement cette option pour l’évaluation de leurs cours.

Téléchargez gratuitement les activités Rechercher et Partager

Vous pouvez télécharger gratuitement les activités « Rechercher et Partager » pour les étudiants d’Anglais-Français langue seconde. Cette activité de conversation permet aux étudiants de « demander plus, de savoir plus, de parler plus, et de partager plus ». N’est-ce pas ce que vous voulez ?

Comment encouragez-vous les étudiants à rechercher intelligemment des informations sur Internet et à partager des matériaux dans votre cours d’anglais ? Obtenez plus d’information sur ce site internet : www.compellingconversations.com.

%d blogueurs aiment cette page :