Archives d’Auteur: Guy Boulianne

Entrevue avec Colline Hoarau, auteure du roman « Sois sage, Reine-May »

Colline Hoarau est née à la Réunion. Elle a toujours vécu entre son île et la France métropolitaine. Si son parcours a été varié, ayant exercé de nombreuses fonctions (informaticienne, chef de cabinet, responsable locataires dans un Office HLM, formatrice, …), elle est très attachée au domaine social et apprécie les métiers de contact. Installée depuis quelques années en Bretagne, elle se passionne pour la culture et la langue bretonnes qu’elle étudie à l’université de Rennes 2.

colline-hoarauCombien d’heures par jour consacrez-vous à la recherche et à l’écriture ?

J’écris par périodes. Lorsque je décide d’écrire mon livre, je programme une plage horaire par jour sur quelques mois et je me fixe une date butoir. Une à deux heures par jour. Pas plus. L’écriture est plus spontanée et je me sens inspirée pendant ce laps de temps limité et dense. Parfois, je fais des pauses pour mûrir des aspects de l’histoire.

À quel endroit et à quel moment de la journée préférez-vous écrire ?

Je n’écris que le matin. J’ai beaucoup d’énergie et d’idées. Je peux corriger à d’autres moments de la journée. Je peux noter par-ci, par-là des idées pour le lendemain. J’adore m’installer dans une pièce ouverte qui me permet de voir la campagne, les oiseaux, la nature, ouvrir mon ordinateur et écrire.

Quel a été votre chapitre préféré à rédiger et pourquoi ?

J’ai adoré écrire le chapitre sur le grand-père breton, Tad-Kozh. J’ai vraiment une préférence pour réaliser des portraits en quelques traits. Cela m’enthousiasme lorsqu’il ressemble à ce que j’imagine.

Est-ce que votre livre est disponible au format papier ou numérique, ou bien les deux formats ?

J’ai la chance d’avoir un éditeur très présent sur Internet et utilisant l’impression à la demande. L’offre est donc variée et s’adapte aux différents besoins. On peut le trouver facilement sur n’importe quel support.

Quelles-sont les réactions de vos lecteurs vis-à-vis votre livre ?

reinemay3d-01Je suis toujours agréablement surprise par l’accueil globalement positif. Les lecteurs y trouvent beaucoup de choses auxquelles je n’ai pas pensé. Ils ont en tête des détails que j’ai oubliés. Le plus surprenant est de rencontrer des gens que je ne connais pas qui ont l’impression de se retrouver derrière une caractéristique, un souvenir. Les lecteurs s’identifient facilement aux personnages.

Sur quel projet travaillez-vous actuellement ?

J’aimerais bien faire vivre mon dernier personnage, Reine-May. Pendant un certain temps, sans écrire, je prends des notes avant de me mettre à l’écriture. Mais ce n’est pas encore défini.

Y a-t-il un auteur que vous souhaiteriez vraiment rencontrer ?

J’adorerais rencontrer Douglas Kennedy, un auteur moderne, accessible … et qui parle français.

Avez-vous un conseil à donner à un auteur débutant ?

Je crois que tout auteur doit faire lire ce qu’il écrit. Il faut accepter d’écouter et de changer. Je croise tellement d’auteurs qui n’écrivent que pour eux et pas pour les lecteurs.

Publicités

Intrigues, aventures et paysages à couper le souffle : Sois sage, Reine-May

reinemay3d-01Saviez-vous que le territoire de la France n’est pas limité à l’Europe? Peut-être vous saviez que le Tahiti, dans l’océan Pacifique, fait partie de la France, tout comme les îles de la Martinique et de Saint Martin dans les Caraïbes. Mais saviez-vous que la France possède une île dans l’océan Indien, La Réunion, près de Madagascar ?

C’est sur La Réunion que commence notre histoire, qui a été écrite par Colline Hoarau. Sois sage, Reine-May raconte l’histoire de la jeune Reine-May, qui quitte son île natale de la Réunion à l’occasion de son adoption par un couple de la Bretagne. Quelques années plus tard, Reine-May reçoit une lettre qui lui indique qu’elle doit occuper des affaires dans à l’Océan Indien.

L’intrigue se déplace entre la Réunion et la Bretagne, permettant ainsi aux lecteurs d’imaginer ces paysages à couper le souffle dans toute leur splendeur — non seulement leurs images et leurs sons, mais aussi leurs goûts, leurs parfums, et leurs textures. Tout cela dit, Reine-May a un secret qui reste caché du lecteur.

Le fait que Reine-May a un secret assez important — un secret pour lequel le lecteur doit se débrouiller par lui-mêmes, avant que la vérité se révèle — Sois sage, Reine-May s’allie au concept du narrateur incertain. Ce trope, dans lequel un narrateur (qu’il s’agisse du narrateur d’un récit dans la première ou la troisième personne) a des connaissances auxquels les lecteurs n’ont pas accès, est un élément bien développé à travers la littérature. Ce trope a été employé par des auteurs aussi divers que Edgar Allan Poe, Geoffrey Chaucer, C.S. Lewis et Vladimir Nabokov. Grâce à cette technique, l’auteure assure que l’histoire demeure captivante et originale, et en même temps assure que l’histoire se rattache à une tradition littéraire de longue date.

Une des plus grands points forts de Sois sage, Reine-May est qu’il donne réellement vie à tous ces paysages magnifiques. Le livre nous donne des aperçus de la vie dans ces deux lieux. Les descriptions sont clairement dessinées, jusqu’au point que vous pouvez les visualiser dans votre esprit avec une extrême clarté. J’estime que l’auteur a conservé le caractère unique de ces lieux avec ses descriptions.

Les personnages sont également bien esquissés. Ils sont réalistes ; donc, vous pouvez non seulement comprendre leurs motivations pour leurs actions, mais aussi sympathiser avec eux, et même en voir des traces de vous-même. Ils agissent de façon assez réaliste, compte tenu des défis auxquels ils sont confrontés. Nous pouvons facilement imaginer que nous agirions nous-mêmes de la même manière, si nous nous trouvions dans des circonstances semblables.

Enfin, la majestueuse prose de l’auteure combine avec habileté des éléments issus de diverses traditions littéraires : le conte du narrateur incertain, l’histoire sur le passage à l’âge adulte et le bildungsroman allemand, le roman d’aventure, l’histoire d’intrigue. En réunissant tous ces éléments et en les unifiant, Mme Hoarau crée une aventure inoubliable. De plus, à cause de cette combinaison, Sois sage, Reine-May est différent des autres livres que j’ai lus ; c’est assez difficile de le placer dans une seule catégorie littéraire.

Dans l’ensemble, j’ai trouvé que lire ce petit livre (c’est moins de 150 pages) était un plaisir. Si vous cherchez un nouveau livre avec lequel vous aimeriez vous recroqueviller (de préférence au coin du feu), Sois sage, Reine-May est un excellent choix. Il a tout ce que vous pourriez vouloir dans un roman, et peut-être un peu plus d’ailleurs.

Sois sage, Reine-May a été publié par les Éditions Dédicaces vers la fin de 2016. C’est le troisième roman de Mme Hoarau.

%d blogueurs aiment cette page :