Archives d’Auteur: Guy Boulianne

Un guide des domaines skiables dans la vallée de Chamonix

Si vous organisez des vacances au ski, alors la vallée de Chamonix est l’endroit parfait pour faire une escapade enneigée. Avec quelques-unes des plus belles et les plus stimulantes des Alpes, ce n’est pas étonnant que la station gagne de popularité. Chamonix est aussi un des plus grands domaines des Alpes, cela signifiant qu’il y a plusieurs endroits où séjourner lors de votre visite. Nous avons demandé aux experts de Chamonix All Year de nous aider à choisir les meilleurs endroits à rester dans la vallée.

Centre-ville

Si vous voulez être au cœur de l’action, et vous cherchez le ski et après ski, alors le centre-ville de Chamonix est l’endroit idéal. Alors que d’autres endroits dans la vallée ont beaucoup de charme, il n’y a aucun doute que le centre-ville Chamoniard est plus fréquenté pour les activités après ski. Il y aussi une grande variété de maisons de thé, de cafés, de restaurants et bien sûr de shopping.

La station du Brévent est la plus proche du centre-ville, et est accessible à pieds. Cependant, il y a une pente trompeusement raide à marcher pour y atteindre à partir du centre-ville, chose surtout difficile en chaussures de ski. Le moyen le plus simple d’y accéder est de prendre le bus gratuit, ou encore de prendre le téléski du Savoy jusqu’au téléphérique.

Les Houches

Les Houches est un domaine à part dans la vallée, il se situe sur la droite venant du sud ouest (Genève). C’est une station sans égale ; des vues panoramiques sur le Mont Blanc, des bons restaurants, du bon ski hors-piste, et beaucoup de place pour tous – skieurs, snowboardeurs, télémarkeurs et fondeurs.

Les pistes s’étendent de 950m à 1900m d’altitude, et il y a beaucoup de pistes pour débutants et intermédiaires. Il y a deux pistes courtes, et douces au sommet des téléphériques du Prarion et de Bellevue (la piste la plus longue et douce se retrouvant à Bellevue).

Argentière

Argentière est un village pittoresque dans la vallée de Chamonix. Il faut environ 10 minutes en voiture depuis la ville de Chamonix. Cependant, les taxis sont difficiles à trouver la nuit, donc si vous restez à Argentière, il est sage de planifier en conséquence et d’y dîner. Argentière conserve beaucoup de charme authentique français, et possède une belle rue principale avec pâtisseries, boulangeries et bars à vin, vous offrant un grand choix d’endroits pour manger et boire un verre.

Le village d’Argentière abrite le célèbre domaine skiable des Grands Montets, le plus grand domaine skiable de la vallée. Les Grands Montets à la réputation d’offrir certaines des pistes les plus difficiles d’Europe, ainsi que quelques-uns des meilleurs hors-pistes.

Pour plus d’informations sur les vacances à Chamonix – visitez www.chamonixallyear.com.

Publicités

Entrevue avec Colline Hoarau, auteure du roman « Sois sage, Reine-May »

Colline Hoarau est née à la Réunion. Elle a toujours vécu entre son île et la France métropolitaine. Si son parcours a été varié, ayant exercé de nombreuses fonctions (informaticienne, chef de cabinet, responsable locataires dans un Office HLM, formatrice, …), elle est très attachée au domaine social et apprécie les métiers de contact. Installée depuis quelques années en Bretagne, elle se passionne pour la culture et la langue bretonnes qu’elle étudie à l’université de Rennes 2.

colline-hoarauCombien d’heures par jour consacrez-vous à la recherche et à l’écriture ?

J’écris par périodes. Lorsque je décide d’écrire mon livre, je programme une plage horaire par jour sur quelques mois et je me fixe une date butoir. Une à deux heures par jour. Pas plus. L’écriture est plus spontanée et je me sens inspirée pendant ce laps de temps limité et dense. Parfois, je fais des pauses pour mûrir des aspects de l’histoire.

À quel endroit et à quel moment de la journée préférez-vous écrire ?

Je n’écris que le matin. J’ai beaucoup d’énergie et d’idées. Je peux corriger à d’autres moments de la journée. Je peux noter par-ci, par-là des idées pour le lendemain. J’adore m’installer dans une pièce ouverte qui me permet de voir la campagne, les oiseaux, la nature, ouvrir mon ordinateur et écrire.

Quel a été votre chapitre préféré à rédiger et pourquoi ?

J’ai adoré écrire le chapitre sur le grand-père breton, Tad-Kozh. J’ai vraiment une préférence pour réaliser des portraits en quelques traits. Cela m’enthousiasme lorsqu’il ressemble à ce que j’imagine.

Est-ce que votre livre est disponible au format papier ou numérique, ou bien les deux formats ?

J’ai la chance d’avoir un éditeur très présent sur Internet et utilisant l’impression à la demande. L’offre est donc variée et s’adapte aux différents besoins. On peut le trouver facilement sur n’importe quel support.

Quelles-sont les réactions de vos lecteurs vis-à-vis votre livre ?

reinemay3d-01Je suis toujours agréablement surprise par l’accueil globalement positif. Les lecteurs y trouvent beaucoup de choses auxquelles je n’ai pas pensé. Ils ont en tête des détails que j’ai oubliés. Le plus surprenant est de rencontrer des gens que je ne connais pas qui ont l’impression de se retrouver derrière une caractéristique, un souvenir. Les lecteurs s’identifient facilement aux personnages.

Sur quel projet travaillez-vous actuellement ?

J’aimerais bien faire vivre mon dernier personnage, Reine-May. Pendant un certain temps, sans écrire, je prends des notes avant de me mettre à l’écriture. Mais ce n’est pas encore défini.

Y a-t-il un auteur que vous souhaiteriez vraiment rencontrer ?

J’adorerais rencontrer Douglas Kennedy, un auteur moderne, accessible … et qui parle français.

Avez-vous un conseil à donner à un auteur débutant ?

Je crois que tout auteur doit faire lire ce qu’il écrit. Il faut accepter d’écouter et de changer. Je croise tellement d’auteurs qui n’écrivent que pour eux et pas pour les lecteurs.

%d blogueurs aiment cette page :